Communique de la Voie Démocratique Paris Est
Conférence de Manama ou Deal de la trahison du peuple Palestinien

Le gouvernement marocain du PJD, qui n’agit que sur ordre du roi, décide d’envoyer son ministre à Manama au Bahreïn pour participer au soit disant unique volet économique du « Deal du siècle », pensé et dessiné par l’impérialisme américain, nourri par les intentions coloniales sionistes et financé directement ou indirectement par les régimes pétrodollars moyenâgeux des monarchies du Golfe.
La conférence de Bahreïn est clairement la suite d’une longue comédie. Celle de vendre du vent sur les droits du peuple palestinien. C’est une façon de contourner les vrais problèmes, qui sont politiques et légaux, causés par 70 ans de colonisation et de refus d’appliquer le droit international par les sionistes, en donnant plus de temps aux sionistes pour qui’ils avancent encore sur le terrain.
Le vrai but, en arrière-plan, c’est d’abord d’intégrer une entité sioniste au monde arabe, et, en parallèle, de dire aux Palestiniens qu’ils doivent capituler, accepter leur captivité, le vol de leurs terres, de leur culture, de leurs ressources, de leur histoire.
La solution américaine Intitulée « De la paix à la prospérité », tend en effet à troquer les critères politiques pour des critères économiques. Une duperie de plus pour priver le peuple palestinien de ses droits et d’enterrer son droit inaliénable à son Etat et à sa capitale Jérusalem sous couvert d’amélioration de la situation économique des palestiniens.
La participation des officiels marocains, sous le gouvernement du PJD, est un pas de plus vers la normalisation avec lEtat sioniste, entamée depuis des décennies par le Makhzen au détriment des droits du peuple palestinien.
Cette conférence arrive au même moment que l’initiative de la Maire de Paris, Anne HIDALGO, ce qui devrait alerter les officiels marocains sur les intentions coloniales de l’Etat sioniste, d’inaugurer une place Jérusalem en plein centre de Paris, choix qui n’est pas neutre et ne pouvait pas faire abstraction de la réalité politique de l’annexion illégale de Jérusalem, notamment Jérusalem-Est, par les sionistes.
La Voie Démocratique Paris Est, fidèle aux attentes du peuple marocain avec toutes ses composantes, considérant la cause palestinienne comme cause centrale, condamne avec force cette participation et exige du gouvernement islamiste de se conformer aux attentes du peuple palestinien en se retirant de la conférence de Manama et en n’engageant le Maroc dans aucune initiative contraire aux intérêts du peuple palestinien qui reste souverain sur son avenir et sur les choix politiques pour ses droits.

Paris le 25 Juin 2019