Communiqué de la famille du disparu Omar Elouassouli à l’occasion de la journée internationale des droits humains

Communiqué de la famille du disparu Omar Elouassouli à l’occasion de la journée internationale des droits humains

Famille du disparu
Omar EL OUASSOULI
Journée internationale des droits humains
Le 10 décembre 2021

La vérité sur le sort des Disparus Séquestrée par le Makhzen et ses serviteurs

Comme pour décréter la clôture du dossier des violations graves et notamment la question épineuse du sort des disparus, le régime marocain à travers ses serviteurs, comme le CCDH et autres, annonce que le sort de tous les disparus a été élucidé mis à part deux cas. En cette journée internationale des droits de l’homme, notre famille tient à rappeler que notre frère Omar EL OUASSOULI est toujours porté disparu et que son sort n’est toujours pas élucidé. En effet depuis le rapport de l’IER publié en 2006, aucune avancée n’a été réalisée, comme si, les autorités considèrent que le dossier a été définitivement clos.

Rappelons que tout au long de processus du soit disant le règlement du dossier des violations graves des droits humains, le pouvoir a toujours voulu réduire les questions de la vérité et de la justice à la simple question d’indemnisation. Il a également érigé l’impunité accordée aux criminels comme principe absolue. Quant à l’élucidation du sort des disparus, le pouvoir a escamoté le principe de la vérité en la réduisant à une simple annonce de décès sans qu’il ne puisse fournir aucun élément de preuve.
Enfin, rappelons que nous n’avons cessé de demander notre droit à l’accès aux informations collectées et au dossier constitué par le CCDH et l’IER et actuellement le CNDH. Cet organisme officiel y compris sa présidente ont toujours répondu par un silence assourdissant. Ainsi, ils confirment et confortent l’absence de volonté politique chez les plus hautes autorités de l’état pour divulguer le sort des disparus.

Notre famille considère que l’expérience des peuples montre la voie : la mémoire ne peut s’éteindre, parce que nous avons besoin de lire la page, toute la page et la mémoriser à jamais. Une page qu’on ne retourne pas parce qu’elle nous habite et nous consolide. Nous avons besoin de vérité, nous avons besoin de justice. Notre pays a besoin de vérité, notre pays a besoin de justice, notre pays a besoin de ses enfants sincères et désintéressés et il n’a aucunement besoin des criminels.

Notre famille demande encore une fois et d’une manière urgente :

  • La divulgation du sort des disparus de tous les disparus et la libération des vivants d’entre eux,
  • L’accès aux dossiers constitués par l’ex-IER et sans restriction afin d’exercer notre droit à la contradictoire,
  • L’identification par ADN et la restitution des dépouilles aux familles,
  • La libération immédiate de fous les détenus politiques et d’opinion

Les familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc, ont maintenant la conviction que seul une commission d’enquête indépendante et impartiale peut contribuer à avancer vers le chemin de la vérité pour un règlement juste et équitable du dossier des violation grave des droits humains dans notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *