Communiqué des familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc

Communiqué des familles  des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc

Forum Marocain Vérité et Justice
Comité de coordination des familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc

Communiqué à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme

La vérité, toute la vérité sur le sort des disparus

Pour la mise en place d’un mécanisme national indépendant de vérité

Partie prenante de la communauté internationale des mouvements des droits humains, les familles de disparus au Maroc, comme chaque année, célèbrent la journée du 10 décembre, journée universelle des droits humains.

Le Comité de coordination des familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc rappelle qu’au Maroc le dossier des violations graves et notamment la question épineuse du sort des disparus n’a pas trouvé le chemin d’un règlement juste et équitable : les disparus sont toujours disparus et les dépouilles des présumés décédés sont toujours séquestrées par le pouvoir marocain.

Alors que les officiels marocains ne ménagent aucun effort pour édulcorer la situation des droits humains au Maroc auprès des instances internationales, nous ne pouvons que constater que le pouvoir continue à recourir aux vieilles méthodes de répression qui ont prévalues durant les années dites de plomb, les violations se multiplient, l’espace accordé aux libertés se rétrécit: interdiction de manifester, bastonnades, emprisonnements, procès fallacieux et impunité totale pour les responsables de ces actes.

Pour décréter la clôture du dossier des violations graves, le CNDH et les autres instances au service du pouvoir politique Marocain annoncent que le sort de tous les disparus a été élucidé mis à part deux cas.

Rappelons que tout au long du processus de règlement du dossier des violations graves des droits humains, le pouvoir a escamoté le principe de la vérité en la réduisant à une simple annonce de décès sans qu’il puisse fournir aucun élément de preuve. Pourtant, les familles n’ont cessé de demander la vérité, toute la vérité sur le sort des disparus ainsi que l’exhumation des corps pour effectuer des analyses anthropologiques et des prélèvements pour analyse ADN.

Les familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc, rappellent que le dossier de la disparition forcée au Maroc restera toujours posé tant que le sort des personnes disparues n’est pas élucidé et le droit à la réparation individuelle des préjudices subis est incomplet.

Nous sommes dans l’obligation de considérer que tout le processus du règlement du dossier des violations graves des droits humains n’était qu’un outil et un artifice pour escamoter la vérité et garantir l’impunité aux criminels.
Nous avons la conviction qu’une commission d’enquête indépendante et impartiale peut contribuer à avancer vers le chemin de la vérité pour un règlement juste et équitable du dossier des violations graves des droit humain dans notre pays.

Casablanca: le 09 Décembre 2021
Comité de coordination des familles des disparus et des victimes de la disparition forcée au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *